Bonjour

Je vous parle aujourd’hui de mon expérience BeachBody.
J’ai enfin décidé de me prendre en main en jasant avec Jade. J’avais depuis plusieurs années fait preuve d’un laissé-aller au niveau de ma forme physique. De plus en plus casanière l’hiver et pantouflarde l’été, j’aimais manger des chips le soir en écoutant une série sur Netflix et le jour beaucoup trop d’ordinateur.

Ce n’est vraiment pas bon pour la forme ce régime de vie-là… Alors…

Je suis passé à l'action

Avec volonté et espoir

Bref, je me sentais devenir de plus en plus rouillée et la petite graisse de ventre commençait à s’installer au fil des mois.

Je voyais Jade qui suivait  son entraînement avec assiduité et devenait de plus en plus en forme et épanouie. Elle maigrissait et se musclait de façon harmonieuse et je trouvais ça vraiment inspirant. Alors j’essayais de m’y mettre aussi de mon côté en faisant mon yoga et des exercices quotidiens, et en mangeant plus sainement aussi. Mais toutes ces bonnes intentions ne duraient jamais plus de deux semaines et rebelote, je repartais dans mon laxisme.

Tout cela pour vous dire que pour la première fois depuis des années, j’ai réussi grâce au programme de BeachBody 21 fix days et à ma coach Jade  à respecter mon engagement face à moi-même et me voilà partie pour un nouveau chemin de vie.

Pourquoi je parle d’un Nouveau Chemin de Vie…

Parce que ces 21 jours m’ont fait réaliser que faire de l’exercice tous les jours et manger sainement, c’est le programme naturel de toute une Vie qui se veut équilibrée, oui.

Comment je me sens aujourd’hui, après seulement 21 jours ?

Je me sens vivifiée, plus forte et j’ai perdu un kilo sans me priver de bonne nourriture saine.

Ho! Je ne vous cacherai pas qu’au début, j’ai trouvé ça dur de persister, car le premier jour, quand tu réalises que tu es moins en forme que la moins en forme du groupe du programme 21 fix days, que tu as de la misère à juste faire quelques pas de Gym sur place plus de 30 secondes, tu te dis que tu ne seras jamais capable de faire la séance au complet même si c’est juste 30 minutes. Mais la coach t’encourage et tu fais ce que tu peux, car elle t’explique que c’est normal ce que tu ressens.

On dirait qu’elle lit dans tes pensées et elle te parle sans cesse de tout ce qui se passe dans ta tête et dans ton corps. Alors tu rigoles de toi-même et tu continues en ressentant chaque sensation en toi, mais sans réaliser que le 30 minutes passe et que hop on est rendu à la fin de ce premier entraînement. Tu te dis : « WAW!!! J’ai réussi… » et tu es encouragée pour demain… tu l’inscris sur le groupe de ton équipe et ta coache t’encourage.

Le lendemain, tu t’installes remplie d’espoir et de détermination et tu vas au bout de cette séance encore une fois. Tu es au top, c’est le jour deux et tu as très mal aux cuisses et un peu partout, mais tu es contente parce que tu sais que ça veut dire que tu en avais vraiment plus que besoin de cet entraînement et que tu as bien travaillé pour retrouver la forme.

Et les jours passent comme ça avec un nouvel entraînement toujours plus motivant que le précédant… Et de 30 minutes en 30 minutes, tu vois que tu es de plus en plus en forme et que ça se passe vraiment vite.

Tu vois plein de petites améliorations, ta souplesse augmente, ton souffle, ta force, ton endurance… tu rayonnes de plus en plus après chaque entraînement, le sourire accroché aux lèvres.

Oui il y a eu des jours de découragement où tu te demandais si tu allais y arriver pendant la séance, mais à chaque fois, quelque chose a été déclenché à l’intérieur de toi par la coach et tu as persisté. Tu as été cherché en toi toutes tes ressources, ton potentiel et tu l’as bonifié.

Bref, tu as pris des décisions à chaque jour, pour toi-même et tu as pris la meilleure qui soit: celle de t’occuper de ta santé, parce que oui, c’est vraiment une question de santé dans tous les sens du terme.

Pas besoin d’avoir des kilos en trop, ou d’être très âgé pour dépérir physiquement. Et moins on en fait, moins on a envie d’en faire. ON devient trop dans notre tête, trop mental et pas assez physique et quand la masse musculaire diminue, la masse osseuse aussi, et c’est comme ça qu’on vieillit prématurément.

C’est le déséquilibre et  l’inaction qui créent le manque de joie de vivre, la maladie et la souffrance.

J'ai la Banane

En tous cas, moi, j’ai vraiment la banane aujourd’hui!

Et je vous en souhaite autant! 

Merci Jade pour tous tes bons conseils et ta présence à chaque fois que j’en ai besoin. C’est tout cet ensemble de facteurs qui font qu’aujourd’hui je suis si fière de moi et que je sens mes nouveaux muscles qui en redemandent!!! Mon corps est en feu et mon esprit est comme un oiseau en plein vol…

Bon je dois vous laisser, car un nouvel entraînement m’attend…

Abonnez-vous à l'infolettre et recevez tous les nouveaux articles dans votre boîte courriel

Infolettre