Septembre, s’entraîner…

Septembre, s'entraîner

Depuis quelques temps j’avoues que je prends mon entraînement un peu plus relax. Je continue le 21 jours fix days de Beach Body mais je saute des jours de temps en temps. 

Par exemple, cette semaine, je vais en faire 3 jours de suite, et probablement prendre congé le samedi, peut-être aussi dimanche, pour recommencer lundi prochain.

Je me sens en forme quand même, car je fais pas mal de travail physique à l’extérieur avec les chevaux et le jardin, etc.. Je trouve donc un équilibre dans tout cela, afin de ne pas en venir à abandonner complètement, si je me pousse trop.
Je veux garder la forme tout en gardant aussi le plaisir de m’entraîner, car sinon, je sais que je risque de tout abandonner, et ça, ce n’est pas une option.

Chacun(e) trouvera la formule qui lui convient, et ce sera important d’en discuter avec son coach. Dans mon cas, Jade  m’a beaucoup aidée à découvrir ce qui me conviendrait le mieux. C’est en discutant avec elle des différents programmes et de la façon dont on peut adapter n’importe quel de ces programmes à nos besoins que j’ai pu persévérer depuis plus de 3 mois maintenant.

Bien que j’ai pris des jours de congé, j’ai pu voir ma forme physique continuer de s’améliorer et mes capacités physiques augmenter un peu plus à chaque semaine.

Par exemple, Pour mon entraînement d’aujourd’hui, j’ai pu utiliser les poids de 8 lbs pour tous les exercices sauf un. Dire qu’au début, lors de ma première série du 21 jours fix days, en juin dernier, la première semaine, je faisais les exercices de peine et de misère sans altères et j’avais de la difficulté à me rendre au bout d’une séance de 30 minutes.

Les choses ont bien changé depuis et je suis vraiment contente de moi, mais évidemment je veux conserver cette forme durement gagnée, et je suis consciente que si j’arrête trop longtemps, ce sera beaucoup plus difficile de recommencer. C’est pour ces raisons que je devais me trouver une façon de faire qui soit adaptée à ma psychologie, à mes capacités de persévérance.

Donc je me suis fixé de nouveaux objectifs réalistes, positifs et mesurables comme on l’enseigne en hypnose. Je me fixe un nouveau but qui est de faire mon exercice  du 21 fix days au minimum 3 fois par semaine et plus si j’en ai envie. Je détermine que ce sera le lundi, mercredi et vendredi, et je m’octroies la liberté de choisir l’entraînement du jour qui me convient le mieux à chaque fois. 

N’oubliez pas qu’on fait trop souvent passer des choses  moins importantes en avant de notre santé physique, nous les femmes… (bon les hommes aussi)…

En tous cas, je vous souhaite de trouver le courage et la persévérance de vous entraîner régulièrement et de bien manger, car le temps nous rattrape très vite et les choses ne vont pas s’améliorer toutes seules… 

Et vous comment ça se passe ?

Avez-vous trouvé des trucs pour continuer votre entraînement et vous sentir bien dans votre peau, et si oui lesquels ?

Je vous invite à partager avec nous vos commentaires ci-dessous!

Bonne journée…. et quelque soit l’heure…

Allez-y… entraînez-vous…

Ne serait-ce que 10 minutes, ce sera toujours ça de gagné.

Et si vous souhaitez un coup de pouce pour vous fixer ou miantenir vos objectifs, contactez -moi pour une petite séance d’hypno-coaching en ligne… Via Skype ou MSN.

Vous verrez que votre subconscient peut vraiment vous être utile.

SERVICES EN LIGNE

Via Skype, Messenger ou WhatsApp

Prendre un rendez-vous

Spécifiez s'il s'agit d'une urgence

Tarot: Miroir de l'âme
Rêves: Miroir de l'être
Coaching: Objectif succès
Consultante Métaphysique:
Relaxation: Hypno-Détente
Au menu de la vie-VG-Transition
Prendre rendez-vous
Je prends mon mieux-être en main dès maintenant!
Abonnez-vous à l'infolettre et recevez tous les nouveaux articles dans votre boîte courriel

Infolettre

L’hypnOse Spirituelle

L'hypnose en thérapie Spirituelle


L’hypnose utilisée en thérapie spirituelle permet au praticien en Métaphysique d’aider le client à reprogrammer son subconscient par une forme naturelle de thérapie suggestive spirituelle positive.

Les clients ainsi guidés découvrent comment ils peuvent rétablir ce lien direct avec leur subconscient, mais aussi avec le grand tout, l’Intelligence Universelle.



Exemples du travail pouvant être réalisé en hypnose spirituelle: 

  • Trouver sa mission de vie
  • Faire la paix avec ses chers disparus
  • Rencontrer son ou ses guides
  • Revisiter des vies passées.
  • Rétablir le contact avec l’Intelligence Universelle
  • Et plus encore…


2 bureaux:

Saint-Barthélemy
Qc, Canada
J0K 1X0

Et

Joliette, (centre-ville)
Qc, Canada, 
J6E2Z1

*Possibilité de déplacement à domicile.

Courriel:
hypnosaubut@chevalyoga.com

Infolettre

En vous inscrivant à notre info-lettre, vous recevrez en prime un courriel contenant deux liens de téléchargement.

Le premier est une musique méditative flûte native et tambour.

Le second est une Hypno-conscience de 6 minutes, pour vous aider à partir du bon pied le matin.

Le tout est entièrement gratuit.

Par la suite vous recevrez automatiquement par courriel les nouveaux contenus gratuits .

Tout cela pour vous dire merci.

Là où règne l'amour, il n'est plus de volonté de pouvoir. » C.J. Jung

Carl G. Jung

Jusqu'à ce que vous soyez conscient de l’inconscient, celui-ci dirigera votre vie et vous l’appellerez destinée

Carl G. Jung

Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il ne l’a d’abord avec lui-même.

Carl G. Jung

Sois le changement que tu veux voir dans le monde.

Mahatma Ghandi

La paix ne pourra naître dans ce monde que lorsque toujours plus de gens prendront conscience de la vie existant entre la nature, les animaux, les plantes, les minéraux et les humains; et vivront en conséquence..

Elan Noir, Indien Sioux

Comme la goutte d'eau se fond dans l'océan, l'âme assoiffée d'amour n'a d'autre place que dans le coeur Divin.

Cheval Yoga

Respirer, relaxer, apprécier, remercier et méditer.

Cheval Yoga

Hippo-conscience

Nous voyons de plus en plus apparaître le cheval comme facilitateur de travail sur soi. 

En effet le cheval est cet être social, sensible, curieux, joueur,   et il est donc naturellement attiré par la relation.

Lorsque le cheval côtoie l’environnement thérapeutique, il est considéré comme partenaire à part entière dans l’environnement thérapeutique.

Les consultants apprennent à que pour pouvoir influencer le comportement du cheval, ils doivent d’abord agir sur eux-même, sur leurs pensées, leurs émotions, et leur propre comportement. Le cheval, parfait miroir de leur environnement, offrent ainsi la résonance non-verbale aux autres êtres vivants, dont l’être humain fait partie.

Des apprentissages, des réactions, ainsi que des prises de conscience, peuvent ainsi être mis à profit dans un cadre thérapeutique. Il s’agit ici de sentir, d’expérimenter et d’agir à travers divers exercices auprès du cheval.

En saisissant les opportunités que le contexte relationnel entre le cheval et le consultant apporte, un vaste champ d’observation est offert à l’hippothérapeute qui peut élaborer un plan d’accompagnement dès la première rencontre.

Une séance Hippo-Hypno est une expérience d’expansion de conscience accompagné par le cheval.

Grâce à la rencontre avec le cheval, le consultant verra sa capacité de gérer le stress et les émotions s’accroître, tout en développant une meilleure connaissance de soi, ancré dans l’expérience sensorielle vivante du moment présent.

Au fil de la séance l’hypnothérapeute joue un rôle d’observateur et de guide. La séance se termine par un entretien avec le consultant permettant de mettre en lumière les bénéfices apportés par cette rencontre, ainsi que de vérifier que l’objectif de départ a bien été rencontré.

 

Les bienfaits de l’hypnose

Qu’est-ce que l’hypnose?

L’hypnose est un état de conscience pouvant atteindre différents niveau grâce à des techniques appropriées. C’est un état de conscience différent de celui de l’éveil, qui est près du sommeil, mais n’est pas le sommeil. 

Origine ancienne

Dès l’antiquité et à travers de nombreuses civilisations, les modifications de l’état de conscience apparaissent sous des formes variables, avec l’utilisation de toutes sortes de rituels, et de substances.

Au XVIIIe siècle, le Dr Mesmer est convaincu qu’il existe un pouvoir de magnétisme animal. Selon lui, certaines personnes disposeraient d’un fluide permettant d’influencer d’autres personnes pour les guérir.

Un siècle plus tard, le médecin britannique James Braid rejette l’idée d’un fluide, mais pense que la parole et la suggestion permettent de provoquer des modifications fonctionnelles du cerveau qui sembleraient avoir des vertus curatives sur les patients qui en font l’expérience.

En 1955, la British Medical Society reconnaît l’hypnose comme procédé médical. En France, l’hypnose a été reconnue en 1992 par l’INSERM après une conférence sur ses mécanismes et ses effets par le Dr Bongartz.

D’hier à aujourd’hui

Elle est de plus en plus utilisée dans le domaines de la santé, que ce soit pour des chirurgies, la dentisterie, la psychologie, les performances athlétiques, scolaires, la mémoire, la concentration, calmer le stress et l’anxiété, certaines allergies, maladies auto-immunes, douleurs chroniques, dépendances, etc… la liste est quasi-infinie.

Inscrivez-vous à notre info-lettre pour connaître toutes les nouveautés.

 

L’autre Miroir

L'autre Miroir

Le réveil

Ce matin avant de me lever, comme c’est souvent le cas, j’étais dans mes songes de la nuit.

En effet le matin, je suis souvent dans une sorte de méditation à mon réveil. Je m’explique: Vers 5 hres 30 mon horloge interne me réveille doucement. Le processus commence par la prise de conscience du rêve que je suis en train de faire, comme si j’assistais à un film ou un reportage. Puis je réalise qu’une partie de ma conscience contrôle tout ce qui se passe sur cet écran mental, et un dialogue intérieur prend soudain forme.(Dans le Subconscient je suppose).

Ce que j’ai remarqué, c’est que les idées foisonnent dans ce dialogue, des idées que je voudrais pouvoir mettre sur papier instantanément mais qui vont tellement vite que le temps de me lever, elles s’envolent. L’étrangeté de l’affaire est que malgré leur limpidité au moment où elles passent, malgré l’impression que j’ai de très bien comprendre et d’être certaine de pouvoir les écrire au cours de la journée, elles disparaissent extrêmement vite. Et à chaque fois, c’est la même chose au moment de les mettre par écrit: plus rien. Je suis incapable de me rappeler de ce qui s’est dit.

Ce matin la seule chose dont je me souviens au moment d’écrire ces lignes, est que la conscience voulait me parler d’elle, me dire qu’en fait ce qui se passe à l’intérieur de nous est de l’ordre du conscient dès que nous en prenons conscience. L’inconscient n’existerait pas et il n’y aurait que le Subconscient et le conscient. En fait l’inconscient ne serait qu’une expression pour décrire la zone grise de tout ce que nous oublions. Son nom serait plutôt l’oubli, sorte de tiroir où une partie du matériel conscient se retrouve, faute d’être utilisé.

Comme le disait Carl G. Jung, ce qui rend difficile l’observation de notre conscience, c’est que le sujet à observer se trouve à l’intérieur de nous-même. L’observateur est l’observé. « Pas facile de se voir sans le reflet d’aucun miroir. »

La conscience à l’intérieur de nous se reflète à l’extérieur sous toutes sortes de formes, de facettes, à commencer par les innombrables attitudes de nos pairs, les situations imprévisibles ainsi que les divers événements que nous programmons nous-même au cours d’une journée. Nous observons et inter-agissons avec l’extérieur comme s’il s’agissait de quelque chose de totalement étranger à nous, mais en réalité nous y avons une part certaine. Cette part peut sembler passive quand les événements nous apparaissent hors de notre contrôle ou de nos aspirations. En réalité, d’après mes observations, une grande part des événements qui se produisent dans notre vie, s’est écrite à partir de notre Subconscient pendant notre sommeil. Je sais que cette idée peut peut-être sembler difficile à envisager. J’observe moi-même beaucoup de résistance intérieure en écrivant ces lignes.

Pourtant depuis une semaine au moins, tous les matins, mon Subconscient me réveille pour me parler de cette idée. Ce matin, j’ai décidé de me lancer et plus j’écris ces lignes, plus je réalise que je ne serai pas tranquille tant que je n’accepterai pas d’entrer dans le songe et de livrer la marchandise.

Ce billet sera donc le premier d’une série qui aura pour titre : Vision nouvelle: Entrez dans le songe.

Prochain billet : A l’écoute du Subconscient: Suivez le tube…

Là où règne l'amour, il n'est plus de volonté de pouvoir. » C.J. Jung

Carl G. Jung

Jusqu'à ce que vous soyez conscient de l’inconscient, celui-ci dirigera votre vie et vous l’appellerez destinée

Carl G. Jung

Nul ne peut avoir de lien avec son prochain s’il ne l’a d’abord avec lui-même.

Carl G. Jung

Sois le changement que tu veux voir dans le monde.

Mahatma Ghandi

La paix ne pourra naître dans ce monde que lorsque toujours plus de gens prendront conscience de la vie existant entre la nature, les animaux, les plantes, les minéraux et les humains; et vivront en conséquence..

Elan Noir, Indien Sioux

Comme la goutte d'eau se fond dans l'océan, l'âme assoiffée d'amour n'a d'autre place que dans le coeur Divin.

Cheval Yoga

Respirer, relaxer, apprécier, remercier et méditer.

Cheval Yoga

La loi 21

INTRODUCTION

Contexte dans lequel s’inscrit cette entente : L’hypnose est une technique pouvant être utilisée dans le cadre de différentes interventions, dont la psychothérapie. Depuis juin 2012, pour exercer la psychothérapie au Québec, y compris par le biais de l’hypnose, il faut être psychologue, médecin ou détenteur d’un permis de psychothérapeute.

Au moment de la signature de la présente entente, une simple recherche sur le Web avec les mots clés « hypnose » ou « hypnothérapie » permet de constater l’abondance et la diversité des services offerts. La description de certaines de ces offres peut parfois porter à confusion et laisser entendre que les services offerts constituent de la psychothérapie au sens de l’article 187.1 du Code des professions (L.R.Q., c. C-26). L’OPQ reçoit d’ailleurs beaucoup de signalements en pratique illégale à ce sujet, d’où l’intérêt de la présente entente.

Or, s’il ne fait aucun doute que l’hypnose ou l’hypnothérapie peut être pratiquée et offerte au public par un praticien qui n’est pas psychothérapeute, il convient toutefois que les services qu’il annonce et offre au public, dans ses publicités, sur son site Web ou via d’autres forums, soient conformes à la Loi.

Pour plus de détails consultez le lien suivant:

Entente Loi 21 pdf
______________
Santé, organisation du travail
______________
Entente entre l’OPQ et l’ANN


Je surveille mon alimentation

C’est décidé…

De nombreuses personnes sont aux prises avec des problèmes d’image de soi lié aux troubles de l’alimentation. Qu’entend-t-on par troubles de l’alimentation? Il s’agit de tout problème qui concerne la façon dont une personne aborde la nourriture de façon non bénéfique pour elle. Dès qu’une personne ne se sent pas bien avec son poids, l’on peut dire que son image d’elle-même est automatiquement altérée, voir handicapée d’une partie d’elle-même qu’elle va de façon plus ou moins consciente tenter de cacher, oublier ou changer. Et bien sûr cette image est intimement liée à la relation que cette personne entretient avec la nourriture.

Nous le savons désormais, 90% des problèmes de poids sont liés aux émotions. Selon son éducation, la personne qui se voit aux prises avec des troubles de l’alimentation vit un certain nombre d’émotions qui se traduit bien souvent dans son langage par des expressions telles que : «j’ai mangé mes émotions, ça me prend aux tripes, je l’aime de façon viscérale, ou encore il me met l’estomac tout à l’envers, etc. »

Manger pour ne plus ressentir une émotion est normal et n’est pas grave en soi, en autant que le but recherché soit atteint, soit celui de calmer l’émotion. Mais il arrive aussi qu’une personne mange un aliment réconfortant et se culpabilise ensuite de l’avoir mangé, ce qui génère une nouvelle émotion négative et entretient le cercle vicieux. La personne ne se sent jamais mieux et mange en boucle, enfermée dans cet automatisme dont elle ne sait plus sortir comme un petit hamster prisonnier de sa roue qui s’emballe.

Comment casser ces cycles, ces «patterns»?

L’hypnose peut se révéler d’un grand secours en pareil cas, mais il faut savoir que trois conditions fondamentales sont nécessaires pour qu’elle soit efficace : la motivation de la personne, sa coopération et sa confiance dans le thérapeute. Si vous n’êtes pas déterminé à vous prendre en main et à changer, personne ne pourra le faire à votre place.

Mais pour la personne qui désire vraiment s’engager, en général 3 à 8 séances d’hypnose d’environ une heure chacune, emmèneront chez la personne qui consulte de nouveaux comportements grâce à diverses techniques hypnotiques permettant d’enregistrer de «nouvelles programmations» dans son inconscient.

L’hypnose peut aider les gens dans le cas de la perte de poids, mais idéalement, elle doit être accompagnée de meilleurs choix alimentaires et d’activité physique. Et si la personne peut être accompagnée aussi par une personne compétente, elle augmente de beaucoup ses chances d’acquérir de bonnes habitudes de vie et de les garder pour de bon. 

2 bureaux

pour mieux vous servir:

Saint-Barthélemy
Qc, Canada
J0K 1X0

Et

Joliette, (centre-ville)
Qc, Canada, 
J6E2Z1

*Possibilité de déplacement à domicile.

Courriel:
hypnosaubut@chevalyoga.com

HYPNOSE ET ASINOTHÉRAPIE

À l'écoute de soi

 

 

Voici l’opportunité vivre comme expérience hypnothérapeutique avec un âne,  grâce à la méthode facilitatrice de mieux-être accompagné de l’âne.

 

 

 

Pourquoi l’âne ?

 

L’âne est d’un calme naturel

L’âne est un être naturellement calme qui aime la compagnie humaine, et dont le regard mélancolique crée rapidement un contact affectif.  Sa présence rassure non seulement les chevaux, mais aussi les humains car il est un excellent garde du corps. 

Il aime la compagnie humaine, et son regard mélancolique crée rapidement un contact affectif. Sa présence rassure non seulement les chevaux, mais les humains aussi car il est un excellent « garde du corps ».

La relation s’installe doucement avec l’âne, car c’est un être très prudent, mais dès qu’il se sent à l’aise il exprime son plaisir à être caressé et offre généreusement sa compagnie à qui l’aime.

 

Têtu moi? Jamais…

L’âne a la réputation d’être têtu et bien que cela ne soit pas le terme approprié, il est certain qu’il porte particulièrement à nous délester de notre toute-puissance, parce qu’en réalité son temps de réaction plus lent que celui d’un cheval, vient du trait particulier de son espèce:
C’est un être de réflexion et d’analyse.

En fait, pour « travailler » avec un âne, il suffit d’établir une relation avec lui en se mettant à l’écoute de ses grandes oreilles qui bougent sans cesse…. et d’être attentif à tout son corps qui nous parle de ses ressentis face à son environnement extérieur, et aussi face à nous.

Très sensible à notre énergie du moment présent, il agit un peu comme un radar de notre intérieur.  

L’accompagnement des personnes en difficulté avec l’aide de l’âne se révèle être une ressource enrichissante qui éveille tous les sens, apaise les angoisses, et suscite le calme et la joie dans un sentiment de liberté et d’abandon de tous fardeaux.

 

Moi je sais où aller jeter tout ça !

Généreux… Oh ça oui !

 

Généreux! OH! Ça oui…. !!!

La communication non verbale est la première chose qu’il faut développer avec les ânes. Bien se positionner dans le plan physique par rapport à lui aidera énormément notre vie relationnelle à ses côtés, mais aussi, ces apprenti-sages auprès de l’âne, pourront se transposer dans notre quotidien avec les autres êtres humains.

Surprenant ?

Non, tout simplement logique… parce que si les humains ont tant comparé certains de leur semblables aux ânes, ce n’est certainement pas par hasard. Relisons plutôt les fables de Jean De Lafontaine qui était un fin connaisseur de la nature animale chez l’humain… dans ses pires, mais aussi ses meilleurs traits de caractères…

À chacun son Rythme

En thérapie, l’âne sera d’un grand soutien pour inviter à entrer à l’intérieur de soi et rétablir le calme afin de communiquer avec le subconscient. La mise en transe, pourra se faire facilement, rapidement et simplement en plongeant son regard dans celui de l’âne… Avec quelques paroles de l’hypnothérapeute ou non… selon les personnes… 

Le rythme lent de l’âne, sa contenance, sa détermination sûre, sa familiarité envers l’humain sont autant de particularités réunies dans un même être vivant, qui en font un être parfait pour accompagner une séance d’hypnothérapie et de mieux -être facilité par les équins.

L’âne vous amènera à vivre une nouvelle expérience dans une relation révélatrice à vous-même. Il favorisera le changement à l’intérieur de vous, en vous aidant à passer du monde rationnel du savoir-faire, au monde naturel du savoir-être

Aimez-moi comme je suis…

 

Aimez-moi comme je suis …

Veuillez noter que les séances accompagnées par l’âne 
commencent dès la fin d’Avril et se poursuivent jusqu’à l’automne 
selon la température. 

Pour une séance d’hypno-asinothérapie, 
Réservez votre place dès maintenant
Tel: 450-540-2727
https://chevalyoga.com/contactez-moi/


LA MÉTAPHORE DE L’ÂNE TÊTU

Un jour, l’âne d’un fermier tomba dans un puits asséché. L’animal gémit pitoyablement pendant de longues heures. Sans ressources, le fermier décida finalement que l’animal était maintenant vieux, et que le puits devait disparaître de toute façon. Après avoir réfléchi à quelques stratégies,il conclut que ce n’était pas rentable pour lui de récupérer l’âne.

À contre-courant

Il invita tous ses voisins à venir l’aider. Chacun saisit une pelle et commença à remplir le puits de terre. L’âne réalisa ce qui se produisait et se mit à crier terriblement : il était terrifié !  Puis, à la stupéfaction tous, l’âne s’est tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement eu le courage de regarder l’âne, probablement mort au fond du puits.

La seule solution

Mais à sa grande surprise, l’âne têtu était toujours vivant. Après chaque pelletée de terre que l’on jetait sur lui, l’âne faisait quelque chose de stupéfiant : il se secouait pour enlever la terre de son dos, la piétinait et finalement, montait dessus. Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l’animal, il se secouait et montait dessus. Avec le temps, sous le regard stupéfait de tous, l’âne sortit du puits et se mit à trotter !

Se secouer et avancer

La vie va essayer de vous engloutir sous toutes sortes d’ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer. Chacun de nos ennuis est une pierre qui nous permet